Le projet

le roots trip : voyage à vélo entre france et pologne

Tout a commencé lors d’une soirée estivale en famille. Il était, alors, tard et j’ai questionné ma mère sur ses origines Polonaises. Seules quelques informations sporadiques lui revenaient en mémoire. Les jours suivants, elle m’invitait pour me présenter les quelques archives en sa possession. Photos souvenirs de jeunesse, anciens certificats de mariage, cartes postales …

Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité. Sur la base de ces premiers éléments, j’ai investigué grâce aux moyens qu’offre internet aujourd’hui. Je suis alors parvenu à remonter mon arbre généalogique sur 7 générations. Mais encore mieux : je suis parvenu à retrouver la descendance de mes aïeux restés en Pologne.

D'arras à Poznan en vélo avec un chien

C’est ainsi que me vint l’idée de rejoindre la ville de départ de mes arrière grands-parents. Ceux-là même qui ont choisi, il y a 94 ans de quitter la Pologne. D’un côté, ils viennent du coté de Gola, de l’autre, de Mchy (qui s’appelait Emchen, en ce temps là).

J’ai fait le choix de rejoindre cette destination à vélo et en compagnie de mon chien Jack, adopté il y a 2 ans. Par soucis d’économie et besoin d’aventure, je pars avec l’équipement nécessaire aux nuits en bivouac et en autonomie.

Voyage à vélo France, belgique, allemagne et Pologne

Environ 3000km de voyage à vélo

Ceux qui me connaissent savent que j’ai fait le tour de France à vélo en 2015. Ce voyage s’était conclu après une boucle de 4250km et 93jours de voyage. Cette fois-ci sera autrement plus dure. Je pars en automne et avec le chien. Ce qui rajoute une difficulté sur la météo mais également le chargement (faut les trainer les 25kilos de chien, sans compter les croquettes et tout).

Départ du voyage fixé au 14 Octobre 2018

Je pars, si tout va bien, le 14 octobre en fin de matinée. Je vise une moyenne de 50km par jour roulé. Pour un trajet d’environ 3500km retour compris, cela fait 70 jours de pédalage. En comptant un jour de repos par semaine on a, grosso merdo, 83 jours de voyage.

J’aimerai rouler plus que 50km par jour mais cela demande de bonnes conditions de route. Mais tout cycliste le sait : quand ça monte, c’est dur. Et quand il y a du vent, il est de face. De plus, les 3500km de base seront certainement dépassés par les détours effectués en cours de route.