Parti en mai, François Masclef a terminé son tour de France en vélo en 93 jours

 

La Voix du Nord |

Le voyage s’achève pour François Masclef, alias le Nez au Vent. Samedi, après 93 jours de voyage en solitaire et environ 4 500 km parcourus, le cycliste originaire d’Hersin-Coupigny a foulé les pavés d’Arras en compagnie d’un peloton de supporters venus l’accompagner sur ses derniers coups de pédales.

Pour mémoire, François avait quitté la capitale artésienne le 1er mai pour un tour de France. Muni de son barda rangé dans les sacoches de son vélo, François aura fait face à des conditions météos parfois extrêmes, allant des pluies diluviennes à la canicule assommante. Un soleil de plomb qui aura eu raison de la couleur de cheveux du sportif, désormais blond.

70 km/jour en moyenne

Sans objectif de performance, François Masclef parvient tout de même à réaliser quelques exploits en gravissant des cols dépassant les 1 500 mètres, tout en maintenant une allure moyenne de 70 km par jour, avec quelques pointes à 120. Tout cela en revendiquant la philosophie du voyageur libre, allant à la rencontre des gens et de la nature.

« Une expérience de fou ! »

Et lorsqu’on l’interroge sur son ressenti, il répond spontanément : «  Une expérience de fou, physiquement, humainement, émotionnellement, culturellement. Et trois mois, ça passe vite. Finalement la France n’est pas si grande.  » L’annonce d’un nouveau voyage ? François ne s’en cache pas, il évoque même de s’aventurer à l’étranger. Mais d’ici là, il lui reste bien des anecdotes à raconter, des projets plein la tête, les pédales bien accrochées et surtout le nez au vent.